Compte rendu de la sortie du 6 mars 2005
Plage de Torreilles

Plage de Torreilles
Une vingtaine de participants bravent ce jour là le froid glacial exceptionnel de ce mois de mars 2005. Et parmi eux, des bons, des "chefs" !!!! - Yves Cantenot notre distingué président - Jean-Marc Lewin, président de la Société française d'Orchidophilie,  section du Roussillon - Marc Espeut, spécialiste du genre Viola - Remy Souche qui vient de publier un ouvrage sur les Orchidées.

D'abord la plage de Torreilles. Tous les botanistes, photographes ou non, accroupis au ras du sol cherchent les petites fleurs rares qui, malgré le froid, sont bien au rendez-vous.

Puis l'embouchure de l'Agly au Barcarès Outre un pigeon blessé, criblé de plombs, nous y trouvons quelques autres espèces mais nous sommes tous frigorifiés et les plus courageux décident alors de se rendre dans un endroit plus abrité.
Font Estramar à Salses
Le reste de la matinée nous permet d'observer la flore de la résurgence, dans l'eau et au bord de l'eau et celle de la garrigue calcaire des basses Corbières. Le repas, sorti du sac, pris à l'abri de la tramontane, "al rapateil del sol", est, comme toujours, très convivial. Mais c'est bien connu : rien n'arrête nos adhérents et, à la dernière bouchée, tous se mettent en quête de la merveille rêvée. Monique et Myriam, aventurées sur les postes des chasseurs de pigeons, en pleine activité ce jour de tramontane favorable à la migration, se font vertement rabrouer par deux porteurs de fusils ne faisant guère honneur à leur corporation,  jugeant que le coin leur appartient. Puis, une petite poignée d'encore plus courageux que les autres,  envisage alors de se rendre à Vingrau.
Gouffre de Font Estramar à Salses
La Gagée de Vingrau
Sous l'admirable direction de Rosy,  nous rallions alors le fin fond des P.O. où nous accueillent d'abord les giboulées de mars. Une seule Gagea est en fleur, bien abritée sous un caillou. Sous la neige qui tombe, les appareils photos sont "sauvagement" sollicités, notamment par Yves, Josette et Christian,  pour graver l'événement. Mais le froid reste vainqueur et nous fait vivement quitter ces lieux peu hospitaliers. Cependant, au total, une belle et excellente journée, en bonne compagnie.

Texte: Maurice Bigorre
Photos: Josette Argaud