Compte rendu de la sortie du 3 avril 2005 à la Cala Montgo
Les prévisions météo sont pessimistes et nous essuyons une première averse au rendez-vous du Perthus. Il faut être fous pour y aller. Normal ! nous sommes avec les "Fous du palmier" A la Cala Montgo il ne pleut pas et nous démarrons vers la réserve naturelle par le sentier littoral qui grimpe en haut de la falaise à travers un bois de pins d'Alep.

La végétation méditerranéene, sur terrain calcaire, laisse bientôt la place à celle du littoral rocheux, que nous connaissons sur notre Côte Vermeille, à mesure que nous redescendons vers la mer. Les Limoniums nous étonnent par la grosseur de leur tige ligneuse et nous admirons les coussins de belle-mère de l'Astragale de Marseille que nous n'avons pas chez nous. Quelques gouttes à la fin du repas nous font lever le camp rapidement et nous quittons la côte pour nous diriger vers le Puig Palma.

Cala Montgo
Astragalus tragacantha

Arrivés à la petite palmeraie nous sommes contents de constater que les Chamaerops sont en bonne forme puisqu'ils produisent beaucoup de feuilles nouvelles. Nous allons ensuite herboriser sur le secteur des dunes continentales.
Plusieurs espèces du genre Euphorbia :

  • characias, bien sûr
  • helioscopia
  • nicaeensis
  • flavicoma
  • terracina, protégée chez nous
  • linifolia ( = pinea), vue le matin
Retour au village par la piste puis la route. Un panneau nous informe : L'incendie du 19 juin 2001 a duré 10 heures et a dévasté une superficie de 376 ha. Il faudra des dizaines d'années pour que bois de pins d'Alep et pins parasol se régénèrent, afin de retrouver la situation d'avant le feu. L'incendie, outre de restreindre les activités traditionnelles de pâturage et de chasse dans ce secteur, a provoqué une dégradation importante du paysage, du sol et de l'habitat de diverses espèces.
Chamaerops humilis
Lien sur Chamaerops humilis en France : http://www.espaces-naturels-provence.com/capcamarat.htm

Texte et photos: Josette Argaud